Les Pierres du Bonheur
6 rue Massillon
63000 Clermont-Ferrand
Mobile : 06 98 92 22 89
N°TVA :

Pierres précieuses et minéraux
découvrez nos spécimens rares

GIA

Paris : Imprimerie Royale, 1841-1848. Première édition, 2 volumes In-4.

 

TI : faux-titre, titre, xxii, 825p., 144 figures dans le texte.

TII : faux-titre, titre, xii, 813p., 105 figures dans le texte dont 1 carte coloriée ; avec la carte géologique en couleurs de la France au 1 : 2 000 000 intitulée « Tableau d’Assemblage des Six Feuilles de la Carte Géologique de la France » publié en 1841 et coloriée à la main.

 

Reliure d’époque en demi-basane fauve, plats et gardes marbrés, dos lisse orné de filets dorés. Rousseurs éparses parfois assez abondantes (mais habituelles), extrémité légèrement frottées.

 

Les deux premiers volumes de ce monument de la géologie française. Les ingénieurs des mines Dufrénoy & Elie de Beaumont jouèrent un rôle majeur dans la géologie française et furent les maîtres d’œuvre de la première carte géologique de la France (à l’échelle de 1 : 500 000ème), dont le projet avait été élaboré dès 1811 par André Brochant De Villiers. Dufrénoy fut en charge du Sud et de l’Ouest de la France, et Elie de Beaumont de la partie Nord & Est. Pour la compréhension du texte, une carte à échelle réduite (1 : 2 000 000ème) fut jointe au premier volume (elle est ici entoilée). Les deux derniers volumes et un atlas comprenant les cartes au 1 :500 000ème furent publiés trente années plus tard, en 1878 et 1879. Notre ensemble comprend : Centre de la France, Presqu’ile de Bretagne, Massif des Ardennes, Les Vosges, Les collines littorales du Var, le terrain houiller, le terrain du Trias, et le calcaire Jurassique.

« La première carte géologique de la France, digne de ce nom, est celle d’Omalius d’Halloy, déssinée en 1813 et publiée en 1822 sous le titre : «  Essai de carte géologique de la France, des Pays-Bas et des régions voisines. » Cette carte est, en France la première qui emploie les couleurs pour distinguer les formations venant peu après la carte d’Angleterre de William Smith.

C’est également en 1822 que Brochant de Villiers parvient, après onze ans de lutte, à faire adopter un projet de carte géologique plus détaillée et s’étendant à tout le territoire tandis que la carte géologique d’Angleterre, par Greenough, venait de paraitre. Il lui est adjoint deux jeunes ingénieurs des Mines, Dufrénoy et Elie de Beaumont qui, inlassablement, parcourent la France et parviennent en 1835, à terminer le dessin d’une carte géologique au 1/500 000 en six feuilles qui seront imprimées en 1841. »

Vous êtes intéressé par ce produit ? Laissez-nous vos coordonnées pour être recontacté par nos services.

Nom *

Prénom *

Société *

Code postal *

E-mail *

Téléphone *

* Veuillez remplir tous les champs obligatoires

Pas d'infos supplémentaires
Article(s) similaire(s)

Vous pourriez également être intéressé par les produits suivants :

Top